Onosma pseudoarenaria subsp delphinensis    (Boraginaceae)

Onosma pseudoarenaria subsp delphinensis

Plante vivace de 20-40 cm, velue-grisâtre, très rare, croît dans les pelouses stepptiques, les pentes gypseuses des Alpes, Vercors, Maurienne, Gapençais, se rencontre de 700 à 1400 m 

tiges dressées hérissées de soies raides

tiges florifères dressées, scorpoïdes

hérissées de soies raides

hérissées de soies raides 

feuilles lancéolées-linéaires subobtuses planes couvertes de soies grises denses raides

feuilles lancéolées-linéaires subobtuses, planes couvertes de soies grises, denses, raides

pouvant atteindre 4 mm portées par un petit tubercule hérissé de poils en étoile peu dense

(loupe nécessaire)

Floraison de Mai à Juillet

fleurs jaune pâle en 1 à 3 grappes courtes

fleurs jaune pâle, en 1 à 3 grappes courtes

calice à lobes linéaires corolle d'environ 3 cm finement pubérulente

calice à lobes linéaires

corolle d'environ 3 cm, finement pubérulente, 2-3 fois aussi longue que le calice

 à dents courtes ovales-triangulaires, réfléchies

carpelles triquètres subaigus style longuement accrescent

carpelles triquètres, subaigus, style longuement accrescent 

 


le genre Onosma demande une observation minutieuse de la base des poils, opération délicate, difficile à réaliser sans porter préjudice à la plante, non indispensable dans le cas des sujets présentés ici, les inventaires établis par les botanistes savoyards sur ce site du Pas du Roc écartant les risques de confusions avec Onosma helvetica, O. vaudensis et Onosma fastigiata


 

 Espèce Protégée en Provence-Alpes-Côte-d'Azur