Gueule de loup, gueule de lion

Anthirrinum majus    (Plantaginaceae)

anciennement Scrophulariaceae

Anthirrinum majus

Plante vivace de 30-80 cm, glabre dans la partie inférieure, pubescente, glanduleuse dans le haut, pousse naturellement dans le Sud-Est, se rencontre jusqu'à 1800 m dans les rocailles, les éboulis, les lieux arides, les vieux murs

Cultivé dans les jardins, il est subspontanné ou naturalisé ailleurs

feuilles glabres entières pétiolées lancéolées

Tiges robustes, dressées, simples ou rameuses

Feuilles pétiolées, les inférieures opposées

Les supérieures alternes, lancéolées ou lancéolées-linéaires, entières, glabres 

Floraison d'Avril à Novembre

inflorescence en épi terminal

Fleurs en grappe terminale, munies de courtes bractées

Corolle longue de 30-40 m, pourpre tachée de jaune

parfois d'un blanc-jaunâtre  (A ne pas confondre avec Anthirriunum latifolium)

corolle bilabiée

Gibbeuse à la base,  bilabiée

Lèvre supérieure bifide, lèvre inférieure trilobée

calice velu glanduleux capsule plus longue

Pédicelle aussi long que le calice ou la bractée

 Calice 4-5 fois plus court que la corolle, velu-glanduleux, à 5 sépales ovales-obtus

Capsules ovales et velues, plus longues que le calice