Bois puant, cerisier à grappes

Prunus padus    (Rosaceae)

cerasus padus dans la flore de coste

Prunus padus

Arbuste de 2 à 6 m à odeur désagréable, préfère les lieux riches en humus, bois humides, bords des rivières du Nord, de l'Est, du Centre et  les montagnes siliceuses, se rencontre jusqu'à 1800 m

Ecorce grise à lenticelles blanchâtres feuilles pétiolées obovales acuminées

Ecorce mince, grise à lenticelles blanchâtres, éparses

feuilles pétiolées, assez grandes, obovales acuminées, finement dentées

présentant 2 glandes au sommet du pétiole

nervurées, caduques, présentant 2 glandes au sommet du pétiole

Floraison Avril-Juin 

grappes dressées feuillées à la base

inflorescence en grappes dressées, feuillées à la base

Fleurs d'un blanc pur longues grappes cylindriques après les feuilles

Fleurs d'un blanc pur, en longues grappes cylindriques, se développant après les feuilles

corolle 5 pétales à marge irrégulière calice à lobes ciliés-glanduleux

corolle 1 cm, 5 pétales, à marge irrégulière, calice à lobes ciliés-glanduleux

nombreuses étamine style long

nombreuses étamines, style long

drupes globuleuses petites brillantes rouges

 drupes globuleuses, petites (- 8 mm) brillantes, rouges puis noires à la fin 

à saveur acerbe, appréciées des oiseaux

 

Plante Protégée en Région Bourgogne 

 


Prunus padus ssp. petraea (syn borealis) se rencontre surtout dans les pentes sèches ou humides, les forêts de conifères et les aulnaies de l'étage subalpin