Crépide de Nîmes

crepis sancta 

crepis sancta subsp nemaunensis

Plante annuelle de 5 à 45 cm,  très commune dans les zones arides de la région méditerranéenne, en large extension vers le Nord, colonise les friches et les vignes cultivées, s'adapte aux sols improbables : jointures et fissures du bitme, se rencontre sur sol calcaire jusqu'à 750 m

tige dressée nue pubescente simple ou peu rameuse

tige dressée nue, pubescente, simple ou peu rameuse

feuilles toutes en rosette basale oblongues-obovales sinuées-dentées pétiole ailé

feuilles toutes en rosette basale, oblongues-obovales, sinuées-dentées

limbe profondément découpé, à pétiole ailé

Floraison Mars à Mai

inflorescence corymbiforme parfois monocéphale longs pédoncules pubescents

inflorescence corymbiforme, parfois monocéphale,  longs pédoncules pubescents

bractées de l'involucre hispides à bords scarieux sur 2 rangs les externes plus courtes

bractées de l'involucre hispides à bords scarieux, sur 2 rangs, les externes plus courtes

capitules de 15 à 30 mm réceptacle garni de soies

capitules de 15 à 30 mm, réceptacle garni de soies, fleurs jaunes, toutes ligulées

akènes périphériques élargis ailés, les autres cylindriques surmontés d'un pappus

akènes périphériques élargis, ailés, les autres cylindriques surmontés d'un pappus

 


selon flora gallica " la sups nemausensis à capitules relativement gros et akènes munis d'ailes larges souvent distinguée comme espèce envahissante à l'origine de la colonisation de l'Europe occidentale est sympatrique* du type dans son aire d'ingénat et s'y présente plutôt comme une simple variation individuelle.

* 2 espèces sont considérées comme sympatrique lorsqu'elles se côtoient régulèrement dans la même zone géographique